jerpel.fr
le site de Jérôme Pellissier
« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » Hannah Arendt
Accueil du siteLa Guerre des âgesNouvelles du front
Du sang nouveau !
L’Europe vieillissante, déclinante... sauvée par le libéralisme

Dans le domaine démographique, comme l’école démographique française l’a établi depuis près d’un siècle, la norme est au catastrophisme, en général teinté de chauvinisme national ou européen.

C’est ainsi que l’Agence Reuters s’alarme, en janvier 2007 (le 12 précisément) de ce que « L’Europe comptera seulement 7% de la population mondiale au siècle prochain ».

Pour les journalistes de l’agence, une seule conclusion à tirer de ce « déclin inexorable de la population européenne », une conclusion à répéter, une conclusion à marteler, une conclusion que les peuples - les peuples, comme le peuple, sont toujours réputés être un peu bouchés face aux réalités que savent les experts et les journalistes - ne réalisent pas encore :

« Les gouvernements doivent se réformer car ils ne peuvent maintenir le niveau de prestations sociales qui avait cours jusque-là. » [...]

« Cette Europe vieillissante ne sera pas capable de maintenir un niveau de vie semblable à celui de ces cinquante dernières années. » [...]

« Les jours de liesse de la période du baby boom‚ à la fin de la seconde Guerre mondiale sont loin... » [...]

« L’Europe devra accepter de vivre plus modestement‚ avec une population déclinante et le centre de gravité du monde qui se déplace vers l’Asie. » [...]

« vivre plus modestement » : veulent-ils dire par là que nos modes de consommation, que nos armées, que nos courses satelittaires, que nos représentants officiels ou officieux à l’étranger devront voir leurs budgets baisser.

Mauvais esprit...

Les champignons précisent :

« Vivre modestement signifie accepter plus de prélèvements ou recevoir moins de l’Etat-providence‚ que ce soit sur les pensions de retraite‚ la santé ou toute autre prestation sociale. » [...]

« Il faudra aussi travailler plus longtemps ou recevoir moins de la retraite publique. Les politiciens ont du mal à appliquer ces mesures‚ qui s’avèrent pourtant nécessaire‚ car elles sont trop impopulaires. » (décidément, ce peuple qui ne comprend pas... sans doute parce qu’il est vieillissant et déclinant...)

Titre de la dépêche : “Europe is ageing and shrinking ; new blood needed”.

Du sang nouveau... et pas du vieux sang. « Du sang nouveau » ; tiens, une expression adorée dans l’Allemagne des années 1930.