jerpel.fr
le site de Jérôme Pellissier
« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » Hannah Arendt
Accueil du siteSociétéPauvreté(s)
Communiqué du COMEGAS sur l’accès aux soins - CMU
Communiqué du "Collectif des Médecins Généralistes pour l’Accès aux Soins" concernant l’accès aux soins des personnes bénéficiaires de la CMU.

Le CoMeGAS, “Collectif des Médecins Généralistes pour l’Accès aux Soins”, qui regroupe depuis 2003 des médecins généralistes préoccupés par l’accès aux soins de leurs patients, avait dès 2004 interpellé la Sécurité Sociale et l’Ordre des Médecins sur la question des refus de soins aux bénéficiaires de la CMU par des médecins, en particulier spécialistes, ou des dentistes.

Suite à cette interpellation une enquête de la revue Que Choisir en 2005 confirmait le constat du CoMeGAS : des professionnels de santé refusent leurs soins à des patients au prétexte de leur situation de précarité économique et sociale. L’enquête récente du Fonds CMU confirme l’ampleur et la gravité de cette situation.

Le CoMeGAS s’étonne de la réaction de l’Ordre des Médecins affirmant qu’il n’est pas saisi de plaintes de la part de patients, alors qu’il reconnaissait l’inverse dans un courrier au CoMeGAS daté de février 2005 et que le CoMeGAS reçoit lui-même des demandes d’aide de patients confrontés à ces refus.

Le CoMeGAS a saisi par courrier jeudi 29 juin la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalite) devant ces pratiques illégales et discriminatoires qui, outre leur caractère éthiquement inacceptable, contribuent à accroître l’exclusion et les inégalités sociales de santé, très importantes en France, à l’origine d’une morbidité et d’une mortalité accrues des populations les plus défavorisées.

Le CoMeGAS condamne fermement ces pratiques ainsi que les tentatives de les minimiser ou de les justifier par des difficultés administratives, des comportements soi-disant inadaptés des patients ou en remettant en cause la méthode d’enquête.

Le CoMeGAS appelle à une réelle formation éthique des professionnels de santé visant au respect des droits de l’homme dans l’exercice médical et tenant compte des expériences de vie des populations exclues.

Au-delà de ces comportements honteux, le CoMeGAS rappelle qu’il existe de nombreux professionnels de santé fidèles à leur mission de soins pour tous les êtres humains, sans discrimination sociale, culturelle, économique, ethnique ou religieuse.

Le CoMeGAS

Contacts presse : Docteur Philippe FOUCRAS p.foucras@ wanadoo.fr