jerpel.fr
le site de Jérôme Pellissier
« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » Hannah Arendt
Accueil du siteShadoks et champignonsHistoires de Shadoks
Sexualité des "seniors"
Une étude qui en dit long...

La sexualité des vieilles personnes.

Le beau sujet... resté pendant longtemps tellement tabou qu’il va être difficile dans les années à venir d’échapper à un retour de balancier qui pointe déjà le bout de son gros nez.
"Un senior branché est un senior qui baise", tel commence à apparaître le credo qui va bientôt s’étaler dans tous les magtazines dictant ce que doit faire le senior pour rester "boomer", triomphant, branché, bref, jeune.

La sexualité des vieilles personnes.

Heureusement, une fois encore, certains chercheurs mettent fin à notre ignorance et nous offrent de quoi approfondir notre réflexion.

Des chercheurs constatent donc : « Alors que le pénis d’un homme jeune peut atteindre l’érection complète en trois à cinq secondes, cette réaction nécessite une période de temps deux à trois fois plus longue chez l’homme âgé […]
La puissance de l’éjaculation à la phase orgasmique est également réduite : alors que le sperme d’un homme jeune est expulsé à une distance de 30 à 60 centimètres du pénis, la distance observé chez l’homme âgé n’est que de 15 à 30 centimètres. » [1] !

Comme le remarquait Jean-Jacques Amyot, on parle « extase, découverte, jouissance » quand on parle de la sexualité des jeunes, on parle « moins long, plus faible, moins de fois, plus de maladie, etc. », quand on parle de celle des vieux... [2]

 

[1] Étude rapportée par Jean Vézina, Philippe Cappeliez & Philippe Landreville, Psychologie gérontologique. Montréal : Gaëtan Morin, 1994.

[2] Jean-Jacques Amyot, « Introduction » In : Jean-Jacques Amyot & Michel Billé (dir.), Vieillesses interdites. L’Harmattan, 2004.