jerpel.fr
le site de Jérôme Pellissier
« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » Hannah Arendt
Accueil du siteShadoks et champignonsLexique gérontologique Shadok
Lettre D
"D" comme DIGNITE

Prenez les shadoks. Pauvres bêtes, avec leur cerveau à quatre cases, tellement limité qu’ils ne peuvent pas, surtout sur des questions complexes, philosophiques, comme celle de la dignité, penser très profondément. Et quand les shadoks ne savent pas comment bien poser la question, ils s’empressent d’y répondre le plus vite possible. .

Coupe sagittale d’un shadok

.

Enfin, bref, chez les shadoks, il fallait s’y attendre, la réflexion sur la dignité obéit à la logique shadok.

Le professeur shadoko, après avoir beaucoup pompé du cerveau, a ainsi décrété le Grand Théorème de la Dignité Shadok :

1. Il existe des shadoks indignes et des shadoks dignes.

2. Tout shadok plongé dans un milieu indigne d’un shadok transforme ledit shadok en shadok indigne.

3. Tout milieu indigne dans lequel habitent alors des shadoks indignes redevient un milieu digne.

Ainsi, si l’on prend par exemple les shadoks atteints de maladie d’Alzheimer, on ne peut pas dire qu’ils vivent parfois, souvent, dans une société ou dans des environnements indignes d’eux. On dira que la maladie "fait perdre leur dignité" à ces shadoks.

.

Ici, on voit bien le shadok qui a perdu sa dignité
et les shadoks éminemment dignes qui tentent de la lui redonner.

.

Ainsi, autre exemple, si des shadoks malades ne disposent pas du nécessaire pour être bien soignés et accompagnés, on expliquera qu’il faut être charitables pour "leur redonner le sens de la dignité".

On l’aura compris, chez les shadoks, c’est le monde à l’envers ! Et c’est donc toujours les shadoks les plus pauvres, les plus malades, les plus maltraités, qui vivent avec le plus de difficultés, dont on prend soin avec le moins de moyens, que l’on dépeint comme ayant perdu leur dignité ou le sens de leur dignité...

Chez les humains, heureusement, une telle conception de la dignité fait sourire avec condescendance. On pense tellement mieux que ces idiotes bestioles.

N’est-ce pas ?

"L’opération "Plus de vie" permettra également de redonner aux personnes âgées hospitalisées le sens de la dignité." (Bernadette Chirac, plaquette de l’Opération "Plus de vie").

"[...] nous nous sommes engagés dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer, qui fait perdre sa dignité à des êtres humains". (Nicolas Sarkozy, Discours devant le Pape Benoît XVI le 12 septembre 2008).

 
Articles de cette rubrique
  1. Lettre D


  2. Lettre ’S’.


  3. Lettre ’A’.