jerpel.fr
le site de Jérôme Pellissier
« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » Hannah Arendt
Accueil du siteAu fil de l’eauAilleurs sur le net...
Xénophobie d’Etat
Tribune de Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des Droits de l’Homme
Tribune de Michel Tubiana, président d’honneur de la LDH, intitulée "Xénophobie d’Etat" et publiée dans Le Monde du 19 septembre 2007.

Le dernier avatar de la politique initiée par M. Sarkozy, depuis qu’il a accédé au poste de ministre de l’intérieur, est d’interdire aux étrangers susceptibles de bénéficier du regroupement familial, d’avoir des enfants adoptés. Il faut qu’ils en soient les géniteurs génétiques et pas apocryphes. Peu importe qu’une telle démarche soit interdite en France où, heureusement, la famille ne se réduit pas à la biologie. On sait, depuis la création du ministère de l’identité nationale, que les étrangers ne sont plus tout à fait des hommes et des femmes, mais de dangereux individus qui mettent en péril la cohésion sociale, culturelle et économique de notre pays. Il faut, de plus, qu’ils parlent français avant d’en atteindre les rives.

Les millions d’immigrants venus dans notre pays au cours du XXe siècle, africains, asiatiques, européens, juifs, maghrébins, et j’en oublie, ne parlaient pas tous notre langue et ils ont su l’acclimater et l’enrichir. Exiger d’un étranger qui vient en France qu’il parle français, c’est nier sa qualité d’étranger, c’est refuser l’enrichissement que constitue l’échange culturel, c’est dire que l’on ne veut d’étranger que fait au moule d’une certaine idée de la France. Ces mesures dépassent de très loin le débat autour de l’immigration. Elles construisent, petit à petit, une image de l’étranger assiégeant la France, et lorsqu’il a réussi à y être présent, il devient une sorte de produit corrosif qui dissout la communauté nationale à coups de polygamie ou d’affrontement entre l’Islam et l’Occident.

Quand il n’est pas celui qui refuse de s’engager dans la voie du progrès, comme a su si bien le dire Nicolas Sarkozy à Dakar. Ce discours n’a rien de nouveau, il est celui d’une partie de la droite et de l’extrême droite en son entier depuis que la République existe. Cette politique concentre sur les étrangers nos peurs et nos haines, les transforme en danger et les regarde comme inférieurs. Elle implique qu’ils soient assimilés à des chiffres, celui des expulsions faites ou à faire ou celui des allocations familiales. Les femmes et les hommes disparaissent derrière leur statut, les enfants n’ont plus d’âge et représentent le même danger que leurs parents. Ayant déshumanisé les étrangers, il n’y a rien d’anormal que l’on tente de les mettre à part de la communauté des hommes et que l’on menace les hommes et les femmes qui les défendent. S’en protéger est si nécessaire qu’il faut décréter que toute personne née à l’étranger, dans les anciennes colonies ou de parents étrangers doit justifier qu’elle est française, faisant de millions de personnes des suspects, obligeant certains, dans le pays de la laïcité, à brandir leur religion en guise de preuve.

Petit à petit, des étrangers on en vient à ceux qui pourraient l’être soit administrativement, soit en raison de leur physique. La xénophobie d’Etat s’installe, et elle frappe tout apport allogène ou supposé. Le message de la France perd alors son universalité au profit d’une conception de l’identité qui exclut l’autre et nous enferme dans une France immobile et repliée sur des angoisses préconstruites et instrumentalisées. Je ne sais comment les historiens qualifieront cette période dans quelques années. Je sais, en revanche, que cette idée de la France n’a jamais porté que haine et drames.

 
Articles de cette rubrique
  1. Mensonges de l’ONU sur la faim dans le monde


  2. De plus en plus de vie !


  3. Les médicaments anti-Alzheimer vont pouvoir continuer à ruiner la santé des patients


  4. Les banques ramèneront le fascisme en Europe (Mikis Theodorakis)


  5. La maltraitance médicale est (vécue comme) un viol


  6. Le scandale des médicaments anti-Alzheimer ?


  7. Non aux 3 P : Police, Psychiatrie répressive, Peur


  8. Financement des associations de patients


  9. Etablissements d’hébergement : la nécessité d’un changement de culture


  10. Un nouvel exemple de battage médiatique concernant les « avancées majeures » de la recherche sur la « maladie d’Alzheimer »


  11. Maladie d’Alzheimer : le dépistage précoce est-il utile ?


  12. Si c’est un homme...


  13. Sur une autre planète...


  14. Lettre ouverte d’une directrice d’EHPAD aux médias et aux politiques


  15. " Dépendance " : de la colère à la révolte


  16. Développement et financement des soins palliatifs


  17. Les personnes âgées spoliées


  18. Affections de longue durée : fin de la prise en charge solidaire ?


  19. Quand la justice est appelée à se prononcer sur l’euthanasie


  20. Animation et personnes âgées : le syndrome du triangle des Bermudes


  21. Sécurité sociale & arrêts de travail : la propagande libérale continue...


  22. Bientraitance : la Fnapaef réclame un débat de qualité et non des Assises bâclées...


  23. Maltraitance des personnes âgées et déontologie médicale


  24. Résister au présent


  25. Promesses et trahisons


  26. Campagne budgétaire 2009 : Un recul important pour le secteur « personnes âgées »


  27. Droits des victimes de refus de soins


  28. La France compte-t-elle huit millions de pauvres ?


  29. L’écriture qui soigne le soin


  30. Jean Leonetti : « Vouloir contrôler la vie et la mort est une erreur »


  31. Sarkozy et la sécurité sociale


  32. Qui veut tuer la sécurité sociale solidaire ?


  33. Circulaire de la sécu sur le refus de soins aux bénéficiaires de la CMU complémentaire


  34. Sécurité sociale : une agonie accompagnée et favorisée.


  35. Pour une république qui crée les conditions de la transformation politique


  36. Communiqué de la FNAPAEF sur le projet de "5e risque"


  37. AAH et minimum vieillesse : pour leur alignement sur le SMIC


  38. Pour réduire la pauvreté, va-t-on faire payer… les pauvres ?


  39. Personnes âgées. Un représentant des directeurs de maisons de retraite s’inquiète


  40. Hold up sur le porte monnaie des personnes âgées malades et en perte d’autonomie


  41. Plaidoyer concernant le débat sur la fin de vie.


  42. Versailles reste Versailles.


  43. Plan Alzheimer 2008-2012 :


  44. Conditions de vie des aîné-es : un monde sans compassion


  45. Travailler très peu pour gagner très peu : c’est la situation d’un nombre croissant de femmes dans les services à la personne


  46. "A bas les jours heureux"


  47. APA et récupération sur succession.


  48. Réforme des régimes spéciaux :


  49. L’accès aux soins des plus démunis en 2007.


  50. Inauguration de la Cité nationale de l’histoire et de l’immigration :


  51. Communiqué contre les franchises médicales.


  52. Le système de santé solidaire en danger : organiser les luttes et construire l’alternative


  53. Xénophobie d’Etat


  54. Comprendre le "5e risque".


  55. La révolte des vieux


  56. TVA sociale et impostures fiscales…


  57. Pétrole et "champignons"


  58. Déclaration de plusieurs associations au sujet de " l’identité nationale "


  59. Déterminants de santé : quelques éléments pour nourrir la réflexion.


  60. Les biens publics à l’échelle mondiale


  61. Lettres du collectif "une société pour tous les âges" à S. Royal et N. Sarkozy.


  62. "Franchise" sur les soins.


  63. L’état du mal-logement en France.


  64. Année 1942 - année 2006 : réflexions sur un parallèle contesté.


  65. Quand l’assurance des uns aide à la destruction des autres.


  66. Licenciement discriminatoire avant l’âge de la retraite.


  67. Inégalités de santé et cohésion sociale


  68. Un criminel est mort dans son lit


  69. Toujours en avance sur nous, ces Américains...


  70. Rapport annuel du Médiateur de la République


  71. Agisme & discrimination


  72. Amour et Handicap : le malaise chez les homos !


  73. Jeunes handicapés : le scandale français


  74. Expulsions de malades étrangers


  75. L’Évaluation du travail à l’épreuve du réel