jerpel.fr
le site de Jérôme Pellissier
« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » Hannah Arendt
Accueil du siteLa Guerre des âgesNouvelles du front
L’opération anti-âge (2/2)
Un cerveau méga-jeune.
Logiquement, puisqu’un nouvel adage shadok - "tant qu’on a l’air jeune, on est immortel" - est en train de devenir l’un des profonds credo de notre époque, le combat "anti-âge" fait rage. Second front passé en revue : rajeunissement des cerveaux.

" Vous avez bien quelques minutes pour que votre cerveau reste jeune ? Alors, lisez cet article ! "

Plusieurs pages de publi-rédactionnel (ces longues publicités rédigées à la manière des articles habituels du journal, destinées à faire croire au lecteur que ce n’est pas de la publicité mais de l’article - ce qui témoigne soit dit en passant de la naïveté des publicitaires qui croient encore que les lecteurs ignorent que la plupart des articles sont en fait de la publicité, mais passons) nous ont vanté tout l’été une grande "philosophie", un merveilleux "concept" : le Programme d’entraînement cérébral (dit aussi "quel âge à votre cerveau ?", marque : Nintendo) du docteur K. (Test n° 1 : Kawabata (a), Kawasaki (b), Kawasucré (c) ou Kawashima (d) ?)

L’article commence par vous mettre en condition psychologique : avec l’âge, la retraite, le vieillissement, votre cerveau va dépérir, se fatiguer, voire s’alzheimériser. Il va, tout simplement, VIEILLIR. L’évaluation initiale du Programme vous montrera en effet que, quel que soit votre âge, votre cerveau est déjà VIEUX. Il faudra donc le faire rajeunir.

Car là est l’essence du "concept", sa grande trouvaille : la notion, totalement farfelue, d’ "âge cérébral", qui permet au neurologue ayant conçu le programme, le fameux Docteur Kawa(refaites le test) d’affirmer que le but suprême est d’arriver à 20 ans :

"20 ANS, L’AGE PARFAIT POUR LE CERVEAU".

(Il est donc grand temps, pour être enfin moderne, que vous remarquiez que les post-ados de 20 ans s’illustrent dans toutes les civilisations par leur maturité, leur sagesse, leur intelligence, leurs grandes réalisations intellectuelles et artistiques...)

Bref, dès que votre "âge cérébral" dépasse les 20 ans, vous avez un commentaire effrayé de votre neurologue nippon

destiné à vous pousser au travail, à relever le défi, et autres couillonnades que les personnes utilisées dans les pubs pour le programme répètent inlassablement lorsqu’ils découvrent, effrayés, qu’ils sont cérébralement VIEUX.

Un "Pierre, 49 ans, professeur d’économie" nous confie : "Mon premier score ? 80 ans. Un peu vexé, j’ai réussi à améliorer mes résultats." et une "Eva, 59 ans, qui travaille dans une agence de com’" raconte : "La console indiquait que l’âge de mon cerveau était de 73 ans. Donc, j’ai commencé à diminuer mon score."

Si un tel programme rendait les cons intelligents, après tout, nous supporterions avec plaisir la sous-intelligence de ses publicitaires. Malheureusement, pas de réjouissance en vue dans ce domaine : Le logiciel (et ses équivalents) est un programme de gymnastique du cerveau - un "sport cérébral" pour le "booster", "l’entraîner", "l’exercer", le "stimuler", le garder en "pleine forme", "jeune", etc. Il est à epu près aussi capable de transformer un cerveau crétin en un esprit intelligent que la pratique intensive de la gnflette est capable de transformer un corps en une personne sportive.

La gymnastique intensive du corps, c’est bien connu, ça donne cela. Des surpuissants des biscottos qui sont en général incapables de les utiliser pour monter un mur ou labourer un champ.

La gymnastique cérébrale intensive sera moins visible. Les gonflés du calcul mental, les altérophiles du sudoku, les pros du "je te répète les trois numéros que tu m’as dit il y a 10mn", les surmusclés du cortex se verront peu. Sauf s’ils se mettent, en famille, à tenter de vous montrer à quel point ils sont performants en vous obligeant à des soirées "braintonic". Sachant qu’ils resteront, s’ils l’étaient avant, toujours crétins, toujours dénués d’imagination, de réflexion, d’intelligence.

Comment en est-on arrivé là, vous demandez-vous ?

Très sci-en-ti-fi-que-ment : car tout est légitimité par une pseudo-scientificité destiné à en mettre plein la vue au senior alzheimérophobe.

Le programme est, nous serine-t-on, "élaboré par un neurologue japonais" (un certain Kawa-quelque chose).

Des "tests cliniques" "prouvent" que le programme "réveille la mémoire" (test clinique réalisé, peut on lire, sur "120 sujets âgés de 20 à 70 ans").

Autre preuve que vraiment c’est sérieux ? "Au Japon, il n’est pas rare que sur l’ordonnance de personnes souffrant de pertes de la mémoire, ni médicaments ni traitement, simplement pratiquer quelques minutes par jour le programme d’entraînement cérébral du Docteur K."

Ah, voilà qui révèle d’intéressantes perspectives et va permettre aux finances publiques de ne plus rembourser de médicaments ou de professionnels pour les malades : une console de jeu suffit.

C’est finalement dans l’interview du fameux docteur que l’on découvre l’essence, la substantifique moelle, de cette immense supercherie : "J’ai étudié le flux sanguin qui circule dans le cerveau. Lorsque le cerveau essaye de résoudre des problèmes complexes, il n’est pas très actif. Il l’est beaucoup plus pendant la résolution rapide de problèmes simples ou pendant la lecture d’un texte à voix haute."

Mais c’est bien sûr : le cerveau d’un forcené du sudoku ou d’un enfant chinois ânonnant le Petit Livre Rouge dans la cour de l’école est plus actif que celui de Paul Ricoeur penché sur son prochain ouvrage !

Une découverte confirmée par des images indéniables :

un imbécile qui a surtout tenté de résoudre des problèmes complexes et n’a jamais pratiqué le programme d’entraînement cérébral du docteur Kawamoto :

aucune comparaison possible avec

une intelligence supérieure qui pratique quotidiennement la résolution rapide de petits problèmes simples, dont celui d’allumer et déteindre le Programme du Docteur Kawatiti :

— 

Ah, si j’étais croyant, telle serait ma prière : "Mon Dieu, donnez-moi l’âge mental de Mathusalem, et sa sagesse, pour supporter tous les Kawashima du monde."

Mais ne finissons pas sur de sombres perspectives.

Une bonne nouvelle pour l’avenir de la société ayant développé le programme : on apprend qu’une commande de 100 millions de Programmes d’entraînement cérébral vient d’arriver en provenance de la planète Shadok.

Ils adorent ! Un Programme de Pompage de Cerveau ! Une pompe cérébrale qui muscle sans penser ! Le Rêve absolu !