jerpel.fr
le site de Jérôme Pellissier
« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » Hannah Arendt
Accueil du siteAu fil de l’eauAilleurs sur le net...
Quand l’assurance des uns aide à la destruction des autres.

L’argent de nos contrats d’assurance, chez certains assureurs, comme l’argent de nos comptes en banque, dans certaines banques, est investi dans les entreprises de fabrication d’armes..., et pas n’importe quelles armes : les plus efficaces en termes de dégats sur les populations civiles, de mutilations, de handicaps, etc. (mines antipersonnel, bombes à sous-munitions).

Jeudi 1er mars 2007, Communiqué :

AMNESTY INTERNATIONAL ET HANDICAP INTERNATIONAL RESILIENT LEURS CONTRATS D’ASSURANCE AVEC AXA POUR PROTESTER CONTRE SES INVESTISSEMENTS DANS LA FABRICATION DE MINES ET DE BASM

" A l’occasion du 8ème anniversaire de l’entrée en vigueur du Traité d’Ottawa interdisant les mines antipersonnel, Amnesty International et Handicap International décident de résilier leurs contrats d’assurance avec le Groupe AXA. En effet, celui-ci n’a pas donné suite aux demandes réitérées des deux associations de cesser tout investissement direct ou indirect vers des fabricants de mines antipersonnel et de bombes à sous-munitions (BASM).

En l’absence de réponse à leur demande, exprimée par une lettre adressée le 26 janvier dernier à Henri de Castries, Président du Directoire d’AXA, Amnesty International et Handicap International ont confirmé leur décision de résilier l’ensemble de leurs contrats d’assurance passés avec ce groupe. Dans ce courrier, les deux associations demandaient en premier lieu à AXA de renoncer à ses investissements indirects (actifs gérés pour compte de tiers) dans les entreprises productrices de mines antipersonnel. Pour Amnesty International et Handicap International, de tels investissements violent l’esprit et la lettre du Traité d’Ottawa, ratifié par la France depuis 1997. L’interpellation comportait en second lieu un appel à AXA à reconsidérer ses investissements directs et indirects dans les entreprises fabricant des BASM, armes qui violent le droit international humanitaire.

Cette décision intervient au terme de plusieurs mois d’échanges et de rencontres insatisfaisantes entre les deux associations et le Groupe AXA : En avril 2006, celui-ci avait décidé d’arrêter tout investissement direct dans des entreprises fabriquant ou faisant commerce de mines antipersonnel, en référence à la loi française d’application du Traité d’Ottawa. Interpellé par les deux association sur la poursuite de ses investissements indirects dans les entreprises productrices de mines, AXA n’avait pas donné suite. Pour les deux associations, il n’est pas acceptable qu’une société française puisse proposer à ses clients des produits financiers incluant des actifs dans des entreprises liées à des activités sanctionnées par la législation française.

En octobre 2003, un rapport de l’ONG belge Netwerk Vlaanderen révélait que cinq des plus grandes banques implantées en Belgique (AXA, Dexia, Fortis, ING et KBC) investissaient de manière massive dans les producteurs d’armes. Suite à l’interpellation de ces banques, une loi d’interdiction des financements dans les producteurs de mines antipersonnel a été votée par la Belgique. Toutefois AXA n’a pas considéré nécessaire d’appliquer cette mesure en France, affirmant que la loi française n’interdirait pas explicitement de tels investissements. D’autre part, à l’exception d’AXA, toutes les banques interpellées en Belgique ont finalement fait évoluer leur politique d’investissement dans les fabricants de BASM. Tout en affirmant suivre les discussions internationales sur la question, AXA n’envisage pas de modifier sa politique tant que ces armes n’auront pas fait l’objet d’une interdiction légale. Selon un rapport de Netwerk Vlaanderen, AXA aurait investi en 2006, 5,5 milliards de dollars dans 13 compagnies fabriquant des BASM. 

A la suite de la décision de résilier leurs contrats d’assurance avec AXA, Amnesty International et Handicap International relancent leur mobilisation commune de l’opinion publique initiée en 2006 (cartes-pétition, campagne internet), pour convaincre le groupe de mettre en adéquation son discours d’entreprise responsable et sa politique d’investissements financiers.

Vendredi 23 février, à l’appel du gouvernement norvégien et des ONG, 46 états, dont la France, ont signé une déclaration commune les engageants à aboutir en 2008 à la signature d’un « traité d’interdiction des armes à sous-munitions, qui provoquent des souffrances inacceptables sur les civils », une situation douloureusement illustrée par la récente guerre au Liban. "

Pour plus d’infos :

amnesty

ou

handicap international

Contacts presse :

- Amnesty International : Michael Luze : 01 53 38 65 77 / 06 76 94 37 05 – mluze@amnesty.fr

- Handicap International : Sophie Couturier : 01 43 14 87 02 / 06 60 97 09 38 – scouturier@handicap-international.org

 
Articles de cette rubrique
  1. Mensonges de l’ONU sur la faim dans le monde


  2. De plus en plus de vie !


  3. Les médicaments anti-Alzheimer vont pouvoir continuer à ruiner la santé des patients


  4. Les banques ramèneront le fascisme en Europe (Mikis Theodorakis)


  5. La maltraitance médicale est (vécue comme) un viol


  6. Le scandale des médicaments anti-Alzheimer ?


  7. Non aux 3 P : Police, Psychiatrie répressive, Peur


  8. Financement des associations de patients


  9. Etablissements d’hébergement : la nécessité d’un changement de culture


  10. Un nouvel exemple de battage médiatique concernant les « avancées majeures » de la recherche sur la « maladie d’Alzheimer »


  11. Maladie d’Alzheimer : le dépistage précoce est-il utile ?


  12. Si c’est un homme...


  13. Sur une autre planète...


  14. Lettre ouverte d’une directrice d’EHPAD aux médias et aux politiques


  15. " Dépendance " : de la colère à la révolte


  16. Développement et financement des soins palliatifs


  17. Les personnes âgées spoliées


  18. Affections de longue durée : fin de la prise en charge solidaire ?


  19. Quand la justice est appelée à se prononcer sur l’euthanasie


  20. Animation et personnes âgées : le syndrome du triangle des Bermudes


  21. Sécurité sociale & arrêts de travail : la propagande libérale continue...


  22. Bientraitance : la Fnapaef réclame un débat de qualité et non des Assises bâclées...


  23. Maltraitance des personnes âgées et déontologie médicale


  24. Résister au présent


  25. Promesses et trahisons


  26. Campagne budgétaire 2009 : Un recul important pour le secteur « personnes âgées »


  27. Droits des victimes de refus de soins


  28. La France compte-t-elle huit millions de pauvres ?


  29. L’écriture qui soigne le soin


  30. Jean Leonetti : « Vouloir contrôler la vie et la mort est une erreur »


  31. Sarkozy et la sécurité sociale


  32. Qui veut tuer la sécurité sociale solidaire ?


  33. Circulaire de la sécu sur le refus de soins aux bénéficiaires de la CMU complémentaire


  34. Sécurité sociale : une agonie accompagnée et favorisée.


  35. Pour une république qui crée les conditions de la transformation politique


  36. Communiqué de la FNAPAEF sur le projet de "5e risque"


  37. AAH et minimum vieillesse : pour leur alignement sur le SMIC


  38. Pour réduire la pauvreté, va-t-on faire payer… les pauvres ?


  39. Personnes âgées. Un représentant des directeurs de maisons de retraite s’inquiète


  40. Hold up sur le porte monnaie des personnes âgées malades et en perte d’autonomie


  41. Plaidoyer concernant le débat sur la fin de vie.


  42. Versailles reste Versailles.


  43. Plan Alzheimer 2008-2012 :


  44. Conditions de vie des aîné-es : un monde sans compassion


  45. Travailler très peu pour gagner très peu : c’est la situation d’un nombre croissant de femmes dans les services à la personne


  46. "A bas les jours heureux"


  47. APA et récupération sur succession.


  48. Réforme des régimes spéciaux :


  49. L’accès aux soins des plus démunis en 2007.


  50. Inauguration de la Cité nationale de l’histoire et de l’immigration :


  51. Communiqué contre les franchises médicales.


  52. Le système de santé solidaire en danger : organiser les luttes et construire l’alternative


  53. Xénophobie d’Etat


  54. Comprendre le "5e risque".


  55. La révolte des vieux


  56. TVA sociale et impostures fiscales…


  57. Pétrole et "champignons"


  58. Déclaration de plusieurs associations au sujet de " l’identité nationale "


  59. Déterminants de santé : quelques éléments pour nourrir la réflexion.


  60. Les biens publics à l’échelle mondiale


  61. Lettres du collectif "une société pour tous les âges" à S. Royal et N. Sarkozy.


  62. "Franchise" sur les soins.


  63. L’état du mal-logement en France.


  64. Année 1942 - année 2006 : réflexions sur un parallèle contesté.


  65. Quand l’assurance des uns aide à la destruction des autres.


  66. Licenciement discriminatoire avant l’âge de la retraite.


  67. Inégalités de santé et cohésion sociale


  68. Un criminel est mort dans son lit


  69. Toujours en avance sur nous, ces Américains...


  70. Rapport annuel du Médiateur de la République


  71. Agisme & discrimination


  72. Amour et Handicap : le malaise chez les homos !


  73. Jeunes handicapés : le scandale français


  74. Expulsions de malades étrangers


  75. L’Évaluation du travail à l’épreuve du réel