jerpel.fr
le site de Jérôme Pellissier
« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. » Hannah Arendt
Accueil du siteSociétéRésistance(s)
Appel d’une Résistante.

Rafle de sans-papiers réalisée place de la République, autour d’un repas des Restos du coeur (cf. cet article) ;

Arrestations d’enfants dans les écoles, pendant la classe ;

Etc.

Ces méthodes, comme l’exprime l’appel lancé par Mme Asperti, ancienne Résistance et déportée, font de plus en plus penser aux méthodes employées par la police de Vichy.

Le parallèle choque ?

Il mérite réflexion, au moins celle-ci, due à l’ethnologue Emmanuel Terray.

...

Expulsions 2007 : Appel d’une Résistante arrêtée par Pétain et déportée à Ravensbruck, Damira ASPERTI

Monclar d’Agenais, le 29 janvier 2007

ASPERTI Damira ancienne déportée Ravensbruk ;
FTP-MOI ;
Médaille Militaire au titre de la résistance
Chevalier de la légion d’honneur, Présidente de l’amicale Marcel Langer

" Aux françaises et aux français de bonne volonté !
aux démocrates !

Pendant la 2ème guerre mondiale ma mère cachait à la ferme de la Borde Basse à Monclar des enfants, juifs pour la plupart, et des réfractaires au service du travail obligatoire (S.T.O).

Nous étions cinq membres de ma famille faisant partie de la 35ème brigade FTP-MOI- de Toulouse :

Mon père et le grand père d’Armand arrêtés et torturés pour faits de résistance.

Le père d’Armand arrêté : 4 mois de cachot, puis livré aux nazis pour les camps de concentration, dans le tristement célèbre train fantôme qui a été mitraillé à Sorgues où le grand père et le père d’Armand ont été blessés et laissés avec les morts dans le fossé, d’où les villageois les sauvaient.

Mon jeune frère de 16 ans arrêté et emprisonné à Toulouse.

Moi-même arrêtée en mission à la gare de Toulouse par les sbires de Pétain 5 mois de cachot, puis livrée aux Nazis et déportée à Ravensbruk.

Nous avons bien défendu la terre de France de notre sang et de nos souffrances, alors que nous étions encore Italiens.

Vais- je devoir aujourd’hui en 2007, alors que ma santé est chancelante cacher la femme de mon neveu, Aicha Titonel et sa petite Yousra (que j’ai parrainée le samedi 20 janvier 2007 à la mairie de Monclar ) pour éviter que la police ne les arrête au petit matin, comme on raflait les résistants, les démocrates ou de simples citoyens..pour empêcher qu’on arrête sa fille à la sortie de l’école et qu’on les conduise en centre de rétention comme en conduisait les juifs à Drancy et les résistants dans d’autres camps ?

Elles n’ont aucun crime, ni délit à se reprocher, Aicha a tout simplement épousé mon neveu par amour et en toute légalité. Vers quelles dérives nous conduisent la loi du 24 juillet 2006, dite loi Sarkozy ?Il est grand temps de réagir, de dire non, pas ça ! pas dans notre beau pays des droits de l’ homme !

Apportez vos soutiens et témoignages écrits à Aicha Titonel - Landrevie 47380 Monclar d’Agenais !

Signez la pétition « Halte à l’amour emprisonné » du Réseau d’éducation sans frontières 47, 169 avenue Jean Jaurès 47000 ou sur Internet sur le site de RESF 47 puis Lot et Garonne !

Entrez en résistance pour l’honneur de la France et pour ses valeurs républicaines et démocratiques ! Merci. "

Damira ASPERTI