Communiqué de la FNAPAEF sur le projet de "5e risque"
mercredi 2 juillet 2008
par Jérôme P.
Communiqué de la FNAPAEF (Fédération Nationale des Associations de Personnes Agées Et de leurs Familles - www.fnapaef.fr) sur le projet de 5e risque présenté en mai par le gouvernement...

...et qui n’a de "5e risque" que le nom (cf l’article "Le risque Xavier Bertrand").

Communiqué :

" Le projet du gouvernement présenté le 28 mai 2008 se prononce pour un « droit universel » à un plan personnalisé de compensation du handicap et pour « un allègement du reste à charge pour les familles. »

En réalité, les intentions exprimées ne correspondent pas aux orientations retenues !

- la discrimination par l’âge est maintenue contre l’avis général.

- la prestation de compensation du handicap des personnes âgées de plus de 60 ans sera plus sévèrement modulée suivant les revenus ce qui entraînera des difficultés de solvabilité pour les revenus moyens actuellement déjà très lourdement sollicités.

- il sera fait appel à la solidarité familiale pour financer la prestation de compensation ce qui n’est pas le cas actuellement avec l’APA (Allocation Personnalisée à l’Autonomie).

- les charges de la dépendance pour leur plus grande part seront reportées sur les assurances privées au mépris du droit universel.

- pour bénéficier d’une APA à taux plein il sera institué un recours sur le patrimoine au décès du bénéficiaire.

Ainsi, un double langage des pouvoirs publics dont la réalité des orientations ne correspond pas aux intentions exprimées, des orientations inacceptables pour les personnes âgées et leurs familles, un retour en arrière, un recul par rapport à l’APA, la volonté d’un désengagement de l’Etat et le rejet d’un véritable droit universel et solidaire à la compensation du handicap des personnes âgées.

La FNAPAEF demande un réel allègement du reste à charge pour les personnes âgées et leurs familles, la création d’un véritable droit universel à un plan personnalisé de compensation de la perte d’autonomie quel que soit l’âge et l’origine du handicap et refuse toute privatisation rejetant la solidarité.

La FNAPAEF se prononce pour un 5ème risque de la sécurité sociale basé sur la solidarité nationale de tous les Français et sur un financement équitable prélevé sur l’ensemble des revenus des Citoyens actifs ou non.

Joëlle LE GALL,
Présidente
Marc RAYBAUD,
Vice Président
"

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message