Shadok ou champignon ? (n°18)
Chaque semaine, un shadok, un champignon, particulièrement méritant ou remarquable.
dimanche 24 juin 2007
par Jérôme P.

Un même fait – le nom d’un secrétariat d’Etat –, deux hypothèses : champignon ou shadok ?

A vous de juger...

Version champignon :

Pendant la campagne présidentielle, de nombreux champignons tremblaient. Ils entendaient l’annonce d’un grand plan Alzheimer (coûte cher, ça) ; ils entendaient la promesse de mettre fin aux vieillesses pauvres (cher aussi, ça) ; ils entendaient le candidat jurer que les petites retraites allaient être augmentées (toujours cher, ça). Les champignons s’agitaient, s’inquiétaient, s’affolaient : tant d’argent pour les vieilles pauvres, tant d’argent pour les (vieux) malades d’Alzheimer, tant d’argent pour les personnes handicapées, ça faisait beaucoup ; beaucoup d’argent en moins pour les pas vieux, les pas malades, les pas pauvres, les pas handicapés. Bref, beaucoup d’argent en moins pour eux.

Il fallait donc envoyer aux champignons un signe politique fort. Pour les rassurer. Pour leur affirmer que les vieux, les personnes malades d’Alzheimer, les pauvres, les personnes handicapées, n’allaient pas prendre tout cet argent, et se contenteraient comme d’habitude des charitables miettes que les hommes de bonne volonté arriveraient, en s’épuisant, à récupérer pour eux. Ce signe politique fort vient d’avoir lieu : absence des "personnes âgées", absence des "personnes handicapées", du nom d’un ministère ou d’un secrétariat d’Etat.

Les champignons sont contents. Ils peuvent redevenir tranquillement cyniques et reprendre cette phrase de 2005 de Richard Liscia, rédacteur en chef du Quotidien du médecin : « …même les gens âgés doivent participer à la production nationale (…). Si nous étions extrêmement cyniques, nous dirions que le moment arrive où, du point de vue de la dépense publique, il vaudrait mieux que meurent les gens qui veulent rester oisifs. »

Version shadok :

Beaucoup plus banale, la version shadok, qui rejoint les désormais courantes moeurs lexicales de nos petites bêtes. C’est simplement que les mots "personnes âgées", que les mots "personnes handicapées", ça fait sale, ça fait has been, alors que "Secrétariat d’état à la solidarité", ça fait moderne. La solidarité, on le sait bien depuis que l’ASPA a remplacé le minimum vieillesse, c’est très in, et ça permet peu à peu à une société libérale de passer du devoir de fraternité au bon vouloir de charité.

Où les shadoks, finalement, rejoignent les champignons...

.

Plus d’infos sur les shadoks et les champignons...
Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message