Jeunes handicapés : le scandale français
samedi 17 février 2007
par Jérôme P.

La loi l’affirme : les enfants handicapés doivent être accueillis dans un établissement, spécialisé ou non, proche de chez eux. Ce beau principe posé, rien ne suit. Pour quelques enfants intégrés, des centaines d’autres sont rejetés. Tous les parents le disent, c’est le royaume du système D et de la débrouille.

L’obligation de scolariser les enfants handicapés a été réaffirmée par la loi du 11 février 2005. Mais, par manque de personnel et faute d’accessibilité des locaux, les portes de l’école sont encore souvent fermées pour les plus handicapés (autistes, polyhandicapés).

Un quart de ces enfants ne sont pas scolarisés. Ce pourcentage atteint 94 % en cas de polyhandicap et 78 % quand le retard mental est sévère. Quant à l’accès aux établissements spécialisés, il relève d’un véritable parcours du combattant.

Selon l’Union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei), il manquerait 10 000 places. Pour les adultes, c’est plus de 34 000 places qu’il faudrait créer...

Lire la suite sur Viva presse

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message