2011
lundi 6 juin 2011
par Jérôme P.

Beaucoup d’articles à lire, en ce moment – ne serait-ce que pour maintenir vive notre vigilance. Une vigilance plus que jamais nécessaire : à la rentrée, on le sait, le Gouvernement compte, au nom d’un vrai-faux "5e risque", d’abord maintenir et accroître la discrimination dont sont victimes les personnes handicapées quand elles ont plus de 60 ans (1), ensuite, et surtout devrait-on dire, offrir aux assureurs ce grand pan de la protection sociale.

Un cadeau qui est aussi une affaire de famille. Que l’un des frères Sarkozy soit le délégué général de Malakoff Médéric n’y est pas étranger. Pas plus que les liens d’un autre frère Sarkozy et d’une partie de l’Alzheimérologie française avec les labos pharmaceutiques ne sont étrangers avec les scandales médicamenteux (nous reviendrons prochainement sur les médicaments dits "anti-Alzheimer") et ce que finance prioritairement le Plan Alzheimer (2).

Au milieu de tout cela, une décision très importante a pu passer inaperçue : le Conseil Constitutionnel a reconnu que les actuelles modalités d’hospitalisation sans consentement en psychiatrie sont contraires à l’article 66 de la constitution qui fait de l’autorité judiciaire la gardienne des libertés individuelles !
Une petite victoire qui, comme le rappellent les auteurs de l’appel "Si c’est un Homme", ne doit pas faire cesser ce combat. Lire leur communiqué.

Un combat que certains mènent en psychiatrie, que très très peu mènent en gérontologie, où l’usage, la norme, plus ou moins acceptée par tous, est actuellement à la privation de liberté de certaines personnes âgées, maintenues dans des lieux fermés parfois contre leur gré, sans qu’aucune autorité judiciaire n’ait eu son mot à dire. Porte ouverte à tous les arbitraires et à toutes les maltraitances.

— 

Sinon, pour information, en lien avec la récente publication de mon essai sur "les troubles du comportements dans les syndromes démentiels", quelques nouvelles formations que j’animerai en 2011 et 2012 à Paris. Présentation, dates, etc., sur le site de l’institut de formation Robinson & Vendredi, rubrique "les formations".

Et un petit texte, au passage, sur Robinson, Vendredi et le prendre-soin...

— 

Enfin, avant d’y revenir plus longuement dans quelque temps, vous inciter à lire ces propos de Christian Lehmann, médecin et écrivain, dans une récente entrevue publiée sur Médiapart : « Après le Mediator, le scandale à venir est celui des traitements anti-Alzheimer ! »

___
Notes :

(1) - Voir notamment :
- un texte de Jean-Michel Caudron, J’aurais 80 ans en 2011
- l’article sur "Xavier Darcos ou la solidarité familiale contre la solidarité nationale"
- l’article sur "Le risque Xavier Bertrand"

(2) Voir notamment :
- Sur la sarkozie, l’article La saga des frères Sarkozy ;
- Un article de 2009 - mais encore tout à fait d’actualité : Plan Alzheimer et conflits d’intérêts : les Sarkozy, Sanofi, recherche publique, franchises médicales... Les deniers publics feront les profits privés
- Un article plus récent, Vers une privatisation de la sécurité sociale.

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message