Avalanche de shadoks & champignons !
Le shadok ou le champignon de la semaine (n°33).
dimanche 17 février 2008
par Jérôme P.

Une telle avalanche de shadoks, une telle éclosion de champignons ces temps-ci qu’il devient difficile de suivre le rythme. Ce qui explique que le "shadok de la semaine" s’attarde régulièrement en chemin.

Beaucoup de faits qui touchent, de près ou de loin à l’âgisme - la naissance de l’Observatoire de l’âgisme tombe bien !

Redevance télé : une proposition de loi revient sur la question pour demander l’exonération pour les personnes de plus de 65 ans pauvres. Pourquoi pour les personnes de plus de 65 ans ? Pourquoi pas pour toutes les personnes pauvres ? Serait-ce qu’on considère qu’un moins de 65 ans pauvre se doit d’être dehors tandis qu’un plus de 65 ans pauvre a sa place naturelle devant un écran de télévision ? Mystère...

.

A propos de pauvres, joli cadeau pré-électoral : 200 euros pour les titulaires du minimum vieillesse (en politiquement correct, on dit "ASPA") qui "vivent" avec 628 euros par mois.
Enfin, "cadeau", il faut le dire vite : c’est en fait une "avance à valoir"... sur l’augmentation promise du minimum vieillesse : +5% annoncé pour 2008.
5% de plus en 2008, soit 31,4 euros par mois. Autrement dit, les heureux bénéficiaires des 200 euros d’avance attendront, du jour où sera votée l’augmentation, déjà six mois pour la toucher : le temps nécessaire pour "rembourser" l’avance.

Mais la champignonnade est plus vicieuse :
Certes, le Grand Bonimenteur l’a annoncé : +25% pour le minimum vieillesse dans les 5 ans à venir.
Or, ces vingt dernières années (inflation, etc.), le minimum vieillesse a perdu environ 20% par rapport au seuil de pauvreté. Et, d’ici 5 ans, on aura environ 15% d’inflation en plus.
Bref, même en 2012, même avec ces 25% de plus (si la promesse est tenue...), le minimum vieillesse ne retrouvera pas son niveau d’il y a 20 ans et ne permet pas de suivre l’augmentation du coût de la vie.
Passons sur d’autres aspects, qui ne doivent pas masquer ce que tous les indicateurs annoncent : les vieillesses dans la pauvreté vont se multiplier dans les 20 ans à venir.

.

Sinon, plein d’autres champignons sur lesquels nous reviendrons la semaine prochaine : le ministre du budget qui prétend qu’on n’a jamais vu "un Français renoncer à des soins pour des raisons financières" ; une délégation du Medef déclarant qu’il n’existe aucun lien direct entre l’espérance de vie et les conditions de travail ; le sénateur Marini affirmant que la "dépendance", c’est "la vieillesse aggravée" et qu’il ne faut surtout pas que le "5e risque" en projet s’intéresse à la question du handicap quel que soit l’âge ; etc.

.

Pour se consoler de tous ces champignons vénéneux, finissons avec une belle troupe de shadoks de janvier : ceux du jury du Goncourt.
Car il y a un problème au Goncourt : de nombreux membres du jury sont totalement incompétents, ne lisent pas les livres, ne viennent pas aux réunions, etc.

Quelle solution face à l’incompétence quand on ne souhaite pas travailler sur le fond du problème ? Un bouc-émissaire facile... Et membres du Goncourt, dont plusieurs octogénaires, de déclarer donc qu’il y a trop de vieux au Jury et qu’il faudrait à l’avenir ne pas pouvoir en être membre après 80 ans !!

Si nous étions aussi âgistes que ces octogénaires et si nous tenions le même raisonnement qu’eux, nous dirions que c’est leur âge qui les fait être aussi bêtes.
Et bien non. Ces jurés sont des vieux âgistes comme ils étaient des jeunes âgistes. Brassens le chantait bien - le temps ne fait rien à l’affaire.
.

Plus d’infos sur les shadoks et les champignons...
Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message