Le double shadok de la semaine (n°19)
Chaque semaine, un shadok, un champignon, particulièrement méritant ou remarquable.
dimanche 1er juillet 2007
par Jérôme P.

Les shadoks, c’est bien connu, pompent sans cesse.

Car comme le dit l’une des maximes préférées de ces petites bêtes, "mieux vaut pomper même s’il ne se passe rien que risquer qu’il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas".

L’auteur de ce site, en revanche, va dépomper quelques jours loin d’internet... et vous donne rendez-vous pour la reprise des shadoks et champignons de la semaine courant août.

Et vous laisse donc savourer encore ce "double shadok" de juillet.

 

Oui, double shadok.

D’abord parce qu’il n’y a que sur la planète shadok qu’il est possible de constater, quasiment le même jour, deux phénomènes si dissemblables :

une personne (M. Guy Roux, entraîneur), reconnue pour ses qualités et sa compétence, est empêchée de travailler à cause de son âge (68 ans) ;

une personne (M. Philippe Douste-Blazy), connue, reconnue, archiconnue pour son incompétence, est nommée conseiller du nouveau président de la République, chargée du Plan Alzheimer (plus précisément, accrochez-vous bien : chargée de la "réflexion" sur le plan Alzheimer !

Ensuite parce que ledit Guy Roux fut, il y a quelques années, l’un des auteurs de cette "Charte du football professionnel" précisant que "l’âge limite pour l’exercice de la profession d’éducateur de football est fixé à 65 ans. Aucun contrat d’éducateur ne sera enregistré en faveur d’un éducateur ayant dépassé cet âge." Il précisait même alors, pour justifier cet article, "qu’il fallait laisser la place aux jeunes".

Guy Roux jeune ne pensait pas qu’il vieillirait... et jugeait le critère d’âge plus signifiant que le critère de compétence. En cela, Guy Roux est bien emblématique de notre société...

.

Plus d’infos sur les shadoks et les champignons...
Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message