2015 : côté société, et côté théâtre...
vendredi 26 décembre 2014
par Jérôme P.

Ce 26 décembre.

Faut-il se souhaiter "Merry crisis", comme on l’a vu écrit sur un mur de Paris ?

2015 ?

Côté société, géronto et santé, les nouvelles ne sont pas réjouissantes. De plan raté en plan foireux, l’heure est encore plus sombre que d’habitude pour les malades et les vieux. On en viendrait presque à préférer devenir militaire que vieux, à voir la manière dont l’armée, elle, tire son épingle du jeu :
2015 : pour les vieux, des voeux et des plans ; pour l’armée, des blindés...

A propos de jeu, il en est un qui vient de sortir et qui vaut le détour. Certes, on avait déjà remarqué la grande tendance de la décennie : prendre les seniors riches pour de gras pigeons et de gérontechnologies en silver-economy, tenter de leur fourguer tout un tas d’objets plus ou moins connectés, plus ou moins inutiles, et qui ont tout pour se révéler aussi rapidement obsolètes qu’ils ont été rapidement pensés (pour autant que ce verbe soit ici pertinent) et conçus. Bref, on ne s’attendait plus à être surpris. Mais là, avouons-le, on le fut :
Comment gâcher les fêtes de vos vieux ?

Heureusement, il reste – entre autres sauvegardes – le théâtre, et Jaurès, pour rallumer quelques soleils.
L’hiver restera jauressien, et plus que jamais jauressien parce qu’il est plus que jamais nécessaire de repenser les conditions d’une République réellement sociale.
Au plaisir de s’y retrouver autour de la pièce Rallumer tous les soleils : Jaurès ou la nécessité du combat, qui reprend en janvier, pour une semaine, au Théâtre Berthelot de Montreuil - avec plusieurs débats que l’on a concocté tout spécialement pour poursuivre, ensemble, les réflexions autour de l’avenir d’une fraternité et d’une autonomie politiques qui ne sont plus défendues par celles et ceux qui gouvernent.
Plus d’informations ici : Rallumer tous les soleils : l’actu du spectacle
ou là : Peut-on célébrer Jaurès ? Oui, mais pas n’importe comment.

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message