Les besoins de soins et d’aide augmentent, les budgets baissent...
Les champignons de la semaine (n°26)
lundi 5 novembre 2007
par Jérôme P.

Pour la première fois depuis 2003 (année où plus de 15 000 morts avaient un peu éveillé dans l’esprit de certains parlementaires la nécessité de ne pas laisser les personnes âgées malades et/ou handicapées sans aide, accompagnement, soins), le pourcentage d’augmentation annuelle de l’ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) personnes âgées (pour 2008) repasse sous la barre des 10% (de 13% en 2007 à 8% pour 2008).

Un budget qui ne permet donc pas de satisfaire aux engagements antérieurs (le Plan Solidarité Grand Age de D. de Villepin, par exemple), et encore moins de répondre aux grandes annonces récentes comme celles du Plan Alzheimer (lequel aura surtout servi à "justifier", de manière populiste, les franchises dites "médicales").

Le nombre des personnes malades et/ou handicapées augmente, les exigences de qualité (en termes d’accompagnement, d’hébergement, de prendre-soin) augmentent également, mais les budgets ne suivent pas.
Ou comment, une fois de plus, illustrer le proverbe shadok : "Pour qu’il y ait le moins de mécontents possible, il faut toujours taper sur les mêmes."

.

Et quand ces "mêmes" sont de vieilles personnes malades et/ou handicapées, des "pas beaux", des "pas jeunes", des "pas rentables", des "pas vendables", c’est encore plus facile - on ne les entend pas et tout le monde (ou presque) s’en fout.

On se consolera peut-être, un tout petit instant au moins, dans l’intimité...

.

Plus d’infos sur les shadoks et les champignons...
Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message