L’écriture qui soigne le soin
mardi 30 décembre 2008
par Jérôme P.

Courte trêve de shadoks et de champignons.

Avant les combats de 2009...

Sur le site de SERPSY
(http://www.serpsy.org/ecrit_et_folie/intraitable_elena/lettre_08.html )

Je viens
Car rien ne peut tuer le grain
de vie dans la poitrine humaine,
Je viens car à la liberté nul
ne forge éternelle chaîne.

Joseph Bovshover

" Beaucoup de soignants, beaucoup de patients, de familles depuis quelques années et de façon croissante, s’insurgent et dénoncent un soin de plus en plus en souffrance.

Si chacun s’accorde à constater un état des lieux présent très difficile et s’inquiète du devenir de la psychiatrie, envahie par un mode de pensée, qui le détourne de son essence, chacun le fait de sa place, pointant de façon singulière ce qui ne lui est plus supportable.

Il est bien complexe de proposer une action collective qui respecterait aussi la spécificité de la pensée propre de chacun.

Chacun a son mot à dire, en tout cas, chacun a son mot à faire entendre.

L’écriture a depuis des siècles porté les souffrances, les questions, les passions, les révoltes, les protestations, les droits et les législations humaines..."

La suite de ce texte et de la démarche qu’il propose sur le site de SERPSY.

A bientôt, JP.

Signatures: 0
Date Nom Sites Web Message